Premier vol solo tant attendu

Premier vol solo tant attendu

3 mai 2016 0 Par tenace

Enfin !

J’ai eu de nombreuses pauses, par manque de finances, mais le voici enfin ce fameux solo !

Ces derniers jours c’était compliqué, beaucoup d’ascendances, il ne me manquait que l’atterrissage pour être lâché mais je n’arrivais pas à rendre un résultat plaisant à cause de ces courants verticaux d’air chaud.

Aujourd’hui je pensais qu’on allait faire des tours de piste le matin pour parfaire mes touché et partir à Libourne l’après-midi.

Le matin on fait donc trois atterrissages que je réussis sans mal, et là mon instructeur m’annonce simplement « alors sois pas inquiet, tu auras 90kg de moins donc forcément tu monteras plus vite vers les 1200 pieds ». Une manière détournée de me dire de me débrouiller tout en kiffant autant que possible !

Je ne me sens pas à l’aise, cependant je sais que j’ai les compétences requises donc je me pousse un peu pour mettre de côté mes inquiétudes et avancer : j’accepte ce vol solo que j’attendais depuis bien longtemps.

Tout se passe très bien au décollage, et puis lorsque vient le premier virage, je vérifie l’antiabordage, si près de l’avion il y a d’autres avions avant de tourner, et quelle surprise de ne voir personne à ma droite !… C’est à partir de là que j’ai commencé à chantonner ce qu’indiquaient mes instruments, pour décompresser. 🙂

Tout se passe sans mal, cap, altitude, vario, vitesse, radio (« Yvrac de Fox Yankee deux fois en vent arrière pour un complet pour la 29 – et c’est génial –« ), les automatismes sont heureusement là.

Vient le dernier virage avant l’atterrissage, vais-je être trop haut ou trop bas ? Est-ce que ma vitesse va aller ? Et si je devais faire une remise de gaz ?

Et puis ça s’est bien profilé, d’ailleurs je trouvais mon arrondi plus joli que d’habitude.

Je remonte la piste, et mon instructeur m’indique que si je le souhaite je peux y retourner.
Hop on s’aligne et on repart pour un tour.

C’est très bizarre d’être seul, on ressens la responsabilité d’un CDB, je ne sais pas si ce sentiment s’estompe avec le temps en tous cas si quelque chose ne va pas, il y a plutôt intérêt à réagir vite parce que personne pour dire « commandes à droite » !

Ce second vol a vu réapparaître les ascendances thermiques déplaisantes à leur habitude, mais ça a été tout de même, et l’arrondi était très doux, je n’ai pas fait un kiss mais c’était tout de même bien réalisé.
Enfin, c’était sympa quoi. 😀

Bon, cet article est vite fait depuis l’aéroclub même, mais je voulais partager mon ressenti. 🙂

A bientôt et bons vols à ceux qui peuvent !